Brexit: le pouvoir d’achat des ménages Britannique est en berne

Brexit: le pouvoir d'achat des ménages Britannique est en berne

Brexit: le pouvoir d’achat des ménages britannique est en berne. Le taux de chômage au Royaume-Uni se maintient au plus bas depuis 42 ans, mais les chiffres officiels publiés mercredi ont surtout confirmé une érosion du pouvoir d’achat des ménages au moment où vont s’ouvrir les négociations sur le Brexit.

Moins bonne nouvelle, l’ONS a fait état d’un ralentissement de la hausse des salaires, qui n’a atteint que 2,1 % (primes comprises) lors de période de février à avril en comparaison annuelle, alors qu’elle atteignait encore 2,3 % lors des trois mois de janvier à mars.

Comme l’inflation s’est accélérée pendant la même période, au point d’atteindre 2,7 % en avril, le pouvoir d’achat des ménages a diminué.

La flambée de l’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat constituent une mauvaise nouvelle pour l’économie, dont la vigueur depuis la décision des Britanniques de quitter l’UE en juin l’année dernière a été soutenue par de robustes dépenses des ménages.

Or, la consommation donnant des signes de faiblesse depuis le début de l’année, la croissance du produit intérieur brut (PIB) a nettement ralenti au premier trimestre, à 0,2 % par rapport au quatrième (contre 0,7 % au quatrième trimestre).

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS