23 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

L’Espagne, l’Irlande et la Norvège reconnaissent l’existence d’un État palestinien

L'Espagne, l'Irlande et la Norvège reconnaissent l'existence d'un État palestinienEn pleine guerre meurtrière dans la bande de Gaza entre le mouvement islamiste Hamas et Israël, plusieurs pays européens ont annoncé mercredi une initiative visant à reconnaître un État de Palestine, un projet déjà fustigé par les autorités israéliennes.

La Norvège et l’Espagne vont reconnaître l’existence d’un État palestinien à compter du 28 mai. L’Irlande a annoncé à son tour la reconnaissance d’un État palestinien, a déclaré mercredi son premier ministre Simon Harris, dans une annonce conjointe avec Oslo et Madrid. «Aujourd’hui, l’Irlande, la Norvège et l’Espagne informent que nous reconnaissons l’État de Palestine», a déclaré Simon Harris, saluant un «jour historique et important pour l’Irlande et pour la Palestine».

La guerre a été déclenchée par l’attaque du 7 octobre 2023 qui a entraîné la mort de plus de 1170 personnes, majoritairement des civils, selon, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de chiffres officiels israéliens. Sur les 252 personnes alors emmenées comme otages le 7 octobre, 124 sont toujours retenues à Gaza, dont 37 mortes selon l’armée.

À LIRE ÉGALEMENT >> Un groupe d’amitié France-Palestine, l’Assemblée nationale si oppose

Israël a juré de détruire le Hamas et lancé en représailles une offensive dévastatrice dans la bande de Gaza, entraînant la mort d’au moins 35 647 personnes, pour la plupart des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement du territoire palestinien dirigé par le mouvement palestinien.

La défense civile de Gaza a aussi indiqué que six corps avaient été dégagés des décombres d’une maison touchée par un bombardement israélien à Jabalia. Toujours dans le nord du territoire, le fonctionnement des deux hôpitaux toujours en activité, tous deux situés près du camp de Jabalia, est désormais menacé par la recrudescence des combats entre l’armée israélienne et des combattants du Hamas.

Depuis qu’Israël a pris le 7 mai le contrôle du côté palestinien du poste-frontière de Rafah avec l’Égypte, l’acheminement de l’aide humanitaire est quasiment à l’arrêt, notamment le carburant, indispensable aux hôpitaux et à la logistique humanitaire. Selon l’ONU, 1,1 million de personnes dans le territoire palestinien font face à des «niveaux de faim catastrophiques».

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé mercredi le rappel «pour consultations» de ses ambassadeurs en Irlande et en Norvège après leur décision de reconnaître un État de Palestine.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS