l’IVG est illégale en Andorre, pays dont Emmanuel Macron est co-prince

l’IVG est illégale en Andorre, pays dont Emmanuel Macron est co-princeEn Andorre, l’avortement est strictement interdit, y compris en cas d’inceste, de viol, d’anomalie grave du fœtus ou de danger pour la vie de la mère. C’est l’un des rares pays européen, avec Malte et le Vatican, à imposer une loi aussi restrictive.

« Vous venez dans notre pays acheter des cigarettes, nous venons dans votre pays acheter nos droits », dénonce un slogan de l’association féministe d’Andorre, Stop Violències.

Vanessa Mendoza Cortès, présidente de l’association, risque même jusqu’à quatre ans d’emprisonnement et une amende pouvant atteindre 30 000 euros pour avoir « nui à la bonne réputation » du gouvernement d’Andorre, après son intervention à l’ONU.

Si le sujet est si sensible, c’est que le poids de l’Église catholique empêche toute modification de la loi. En effet, le régime d’Andorre est une co-principauté parlementaire.

SUR LE MÊME SUJET >> Les députés votent l’allongement du délai légal de 12 à 14 semaines pour l’IVG

Emmanuel Macron partage donc son titre avec l’évêque d’Urgell Monseigneur Joan Enric Vives, intraitable sur le sujet. Le retour de ce sujet dans l’actualité pourrait forcer le président français à prendre position et il serait temps.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS