La France va-t-elle renforcer la réglementation des cigarettes électroniques ?

La France va-t-elle renforcer la réglementation des cigarettes électroniques ? Aujourd’hui, dans le monde, 32 pays interdisent leur utilisation. L’OMS estime que le vapotage est dangereux pour la santé. Au niveau européen, l’Allemagne a déjà instauré des taxes plus élevées sur les liquides de cigarettes électroniques et à Bruxelles, des discussions devraient se tenir dans les mois à venir pour appliquer une réglementation plus ferme.

Des discussions qui inquiètent les fabricants de liquides. Une perspective qui inquiète Jean Moiroud, co-fondateur de la marque.

Selon le cabinet Xerfi Precepta, ces réglementations, si elles s’appliquent, pourraient entraîner une chute de 50 % des ventes de ces liquides. Sans compter que certains pays commencent déjà à taxer les produits de vapotage. « En Italie et en Allemagne, des taxes ont été instaurées sur des produits de vapotage, précise Jean Moiroud. Ces taxes vont donc rendre ces produits beaucoup plus chers, et vont potentiellement décourager des vapoteurs qui avaient abandonné le tabac et les faire retourner dans une consommation de tabac. »

SUR LE MÊME SUJET >> Plus d’un tiers des cigarettes consommées en France sont illégales

Ce qu’espère Jean Moiroud : que l’État reconnaisse ces liquides comme des produits de sevrage tabagique, à l’image des gommes ou des patchs par exemple.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS