Les jeunes sont-ils accros au tabac ?

Les jeunes sont-ils accros au tabac ?

S’en griller une, le temps d’une pause pour faire comme les copains, tromper l’ennui ou gérer son stress. Le tabac attire encore chaque année en France près de 200 000 jeunes, qui ont, pour certains, commencé très tôt. « J’ai commencé quand j’avais 15 ans », affirme une passante au micro de France Télévisions, tandis qu’une autre confie avoir débuté à l’âge de 11 ans. Toutefois, plus le tabagisme est précoce, plus il accroît le risque de dépendance.

« De 13 à 20 ans, le cerveau est une éponge. Il apprend à faire de nouvelles connexions, il inclut de nouveaux récepteurs, en particulier des récepteurs nicotiniques, de façon beaucoup plus efficace à cet âge-là », explique le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue.

Chez les 15-24 ans, les Français sont les deuxièmes plus gros fumeurs d’Europe : ils sont 36,4 %, derrière les jeunes Bulgares (38,7 %) et juste devant les Croates (36 %). En revanche, ils assurent connaître les risques pour la santé, mais pour eux, cette menace est encore lointaine. Selon le professeur Loïc Josseran, président de l’Alliance contre le tabac, le tabagisme adolescent s’explique par le fait que « les deux tiers des buralistes en France vendent du tabac aux mineurs sans vérifier leur identité, leur âge, ce qui est contraire au Code de la santé publique. »

À LIRE AUSSI >> Dans le monde, le tabac et l’alcool reste en tête des causes de cancer

Bien que le tabac soit la première cause de mortalité évitable en France. Pourtant, la jeunesse, bien informée sur les dangers, continue de fumer presque comme ses aînés !

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS