L’État appelle les soignants volontaires à aider la Martinique et la Guadeloupe

L’État appelle les soignants volontaires à aider la Martinique et la GuadeloupeMise à jour le 10/08/2021 – Le ministre de la Santé a lancé un appel à « la solidarité nationale » pour venir en aide aux hôpitaux de Guadeloupe et Martinique qui connaissent une situation épidémique inquiétante

Anesthésistes, réanimateurs, urgentistes, infectiologues, infirmiers, infirmières et autres aides-soignants… Tous sont appelés à venir en aide aux hôpitaux de Guadeloupe et de Martinique.

Ce dimanche 8 août, il a lancé un appel à « la solidarité nationale » de tous les soignants de métropole pour venir en aide aux hôpitaux antillais. « Toutes les régions sont mises à contribution, à part les trois régions métropolitaines qui ont déclenché le plan blanc pour trouver 200 professionnels d’ici mardi », indique un communiqué de l’AP-HP.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Face à l’illettrisme, il y a deux départements ou les jeunes sont en grande difficultés de lecture

Un premier avion devrait donc décoller « avec à son bord des dizaines de soignants pour venir sauver des vies dans les territoires antillais ».

Le ministre de la Santé a en outre précisé que les frais de transport et d’hébergement seront pris en charge par l’État. Une rémunération est également à la clé. « Je sais que vous avez déjà beaucoup donné depuis 18 mois, mais là, nous avons besoin de vous », a insisté Olivier Véran.

Sur les deux îles respectivement, seulement 21 % et 20,6 % de la population est vaccinée contre la Covid-19, alors 54,3 % de la population de métropole. Il serait temps que les habitants des territoires d’Outre-Mer accélère leur vaccination afin de limiter les frais de la France qui a déjà beaucoup trop dépensé pendant la période de la Covid.

Alors que le taux d’incidence en Martinique dépasse les 1 000 cas détectés pour 100 000 habitants et que les services de réanimation des hôpitaux sont totalement saturés, le préfet de la région a annoncé un nouveau confinement. Le préfet de Martinique appelle les touristes à « quitter le territoire » car « ils ne sont pas en sécurité ».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire