Assemblée nationale : le pass sanitaire finalement voté a une large majorité

L’Assemblée nationale a finalement voté dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 mai par 208 voix contre 85 le texte sur la sortie de l’état d’urgence et l’instauration d’un pass sanitaire face à la Covid-19, après le couac dans la majorité.

Plus tôt dans la journée, à la surprise générale, les députés avaient voté contre l’article clé du projet de loi de sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire, le MoDem lâchant LREM pour protester contre le flou du texte.

“Il n’y a pas eu de dialogue et d’écoute” sur “les lignes rouges” du texte, au sein de la majorité, avait expliqué Philippe Latombe (MoDem), soulignant l’unanimité de son groupe contre l’article.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> L’Assemblée nationale durcit les sanctions contre le démarchage téléphonique

Le projet de loi de “gestion de sortie de la crise sanitaire” fixe une période de transition du 2 juin au 31 octobre durant laquelle le gouvernement peut continuer d’exercer des pouvoirs de police sanitaire jugés exorbitants par les oppositions et certains défenseurs des libertés publiques.

Le texte prévoit également un pass sanitaire qui doit subordonner l’accès des grands rassemblements ou de certains lieux à la présentation d’un résultat négatif d’un dépistage virologique, ou un justificatif de vaccination ou une attestation de son rétablissement à la suite d’une contamination.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire