En France il y a 72 000 personnes emprisonnées, pour 60 709 places

En France il y a 72 000 personnes emprisonnées, pour 60 709 placesAu 1ᵉʳ octobre 2022, les 188 établissements pénitentiaires français comptaient 72 350 détenus, pour 60 700 places opérationnelles. Cette surpopulation oblige plus de 2 000 personnes à dormir sur un matelas au sol. «La situation est catastrophique», alerte ce lundi sur franceinfo Dominique Simonnot, contrôleure générale des lieux de privation de liberté.

Aujourd’hui, 2 053 détenus incarcérés dorment sur un matelas posé à même le sol, soit une augmentation de plus de 39 % par rapport à l’année dernière. Pourquoi une telle augmentation ? C’est d’abord un manque de courage et de volonté politique de ne pas inscrire dans la loi un mécanisme qui permette de réguler la population carcérale.

Quelles pourraient être les solutions pour mettre fin à cette surpopulation ? Les détenus passent des mois enfermés comme des poulets de batterie. Ils ont un espace vital qui se résume parfois à 0,8 m² par personne, dans lequel ils vivent 22 heures sur 24. Ce ne sont pas des conditions favorables pour retrouver une vie normale. Il faut développer les alternatives comme en Allemagne, qui mise tout sur des peines en dehors de la prison.

À LIRE AUSSI >> Le nombre de détenus dans les prisons française dépasse les 71 000 au 1ᵉʳ avril

Avec 20 millions d’habitants de plus que nous, ils ont 14 000 détenus en moins. J’ai visité les prisons allemandes, il y a un détenu par cellule, c’est la preuve que la France peut y arriver.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS