Selon l’Insée l’inflation devrait se situer «entre 3 % et 3,5 % » dans les prochains mois

Selon l'Insée l'inflation devrait se situer «entre 3 % et 3,5 % » dans les prochains moisAprès une hausse à 2,9 % en janvier, l’Insee table sur une accélération de l’inflation jusqu’à 3,5 % pour les mois à venir. L’inflation devrait accélérer un peu plus que prévu au premier semestre pour atteindre «entre 3 % et 3,5 % », a estimé mardi l’Insee, qui a aussi légèrement révisé à la baisse à 0,3 % sa prévision de croissance pour le premier trimestre, à cause du variant Omicron.

En janvier, l’inflation a déjà atteint 2,9 % sur un an, et ce mouvement devrait se poursuivre avec une répercussion des hausses des coûts de production alimentaires et industriels, poussés par l’augmentation des prix de l’énergie et des matières premières ces derniers mois, détaille l’Insee dans son nouveau point de conjoncture.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> La croissance française a atteint 7 % en 2021 selon l’Insee

En ce qui concerne l’activité économique, l’Insee a légèrement abaissé à 0,3 % sa prévision de croissance pour le premier trimestre, contre 0,4 % précédemment, à cause de l’arrivée du variant Omicron. L’Insee a ainsi relevé de 0,1 point sa prévision de croissance pour le deuxième trimestre, à +0,6 %, avec notamment une «lente dissipation» des difficultés d’approvisionnement.

Les prix du pétrole vers le haut, note l’Insee, qui fait désormais l’hypothèse d’un cours du baril à 90 dollars, contre 75 dollars auparavant.

L’Insée alerte toutefois sur les difficultés de recrutement dans les entreprises, qui «atteignent des niveaux records».

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS