Refuser la pose d’un compteur Linky va bientôt coûter cher

Refuser la pose d’un compteur Linky va bientôt coûter cherBien que la Commission de régulation de l’énergie (CRE) se félicite de son «bilan positif», elle rappelle tout de même que les personnes réfractaires à l’installation d’un compteur Linky, seront facturées par un montant supplémentaire.

La CRE estime ainsi que d’ici à quatre ans, «Enedis sera en mesure d’assurer que tous les utilisateurs ayant transmis leur souhait de se voir équipés d’après Enedis, le nombre de clients ne souhaitant toujours pas adopter le compteur Linky, s’élève à environ 1,2 million. «Enedis sera en mesure d’assurer que tous les utilisateurs ayant transmis leur souhait de se voir équipés d’un compteur Linky, auront été équipés».

À LIRE AUSSI >> L’option « heures pleines/heures creuses » ne remplit plus ses promesses

C’est la raison pour laquelle la Commission compte facturer aux personnes qui seront toujours réfractaires, «le coût de la relève résiduelle, qu’ils transmettent ou non des autorelevés». Il s’agit d’un «montant correspondant au coût de deux prestations de relèves par an», comme le précise le rapport de la CRE, qui fixe également ce tarif. 5,33 euros par mois», ce qui représente un coût de presque 64 euros à l’année. Une décision qui devrait prendre effet à partir de 2025.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title