21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Selon une étude , les pyramides d’Égypte longent un ancien bras du Nil aujourd’hui disparu

Selon une étude , les pyramides d'Égypte longent un ancien bras du Nil aujourd'hui disparuMais, que font des dizaines de pyramides égyptiennes en plein désert, à plusieurs kilomètres du Nil ? C’est un des grands mystères de l’Égypte antique et la science permet aujourd’hui de répondre à la question.

La réponse nous vient d’une étude parue, jeudi 16 mai, dans la revue Communications Earth & Environnement, menée par Eman Ghoneim, géomorphologue, de l’université de Caroline du Nord à Wilmington.

Le fleuve, à la faveur d’un climat bien moins aride, présentait il y a quelques millénaires plusieurs branches, dont celle mise en évidence dans l’étude, baptisée la branche Ahramat, «pyramide» en arabe. C’est cette rivière disparue qui a sans doute permis d’acheminer les matériaux et les ouvriers, pour construire ces 31 pyramides.

À LIRE AUSSI >> Les Français face au défi des deepfakes

Cela explique d’ailleurs pourquoi beaucoup d’entre elles possèdent des chaussées qui menaient jusqu’à des temples au bord de l’eau à l’époque, comme d’anciens ports fluviaux.
Tout cela pourrait mener à d’autres découvertes, selon les auteurs de l’étude. Ce bras éteint du Nil indique un périmètre plus restreint pour mener de nouvelles fouilles.

La découverte confirme que les énormes blocs de pierre pour construire les monuments ont sans doute été acheminés par voie fluviale. Cependant, toujours rien ne nous dit précisément comment ils ont été empilés pour construire ces tombeaux des pharaons.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS