21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le nouveau TGV français d’Alstom s’invite dans la compétition de la grande vitesse

Le nouveau TGV français d’Alstom s'invite dans la compétition de la grande vitesse Plus de 40 ans après le premier TGV, la nouvelle génération du train à grande vitesse français a été dévoilée ce mercredi. Une conférence de presse s’est tenue dans l’usine de Belfort, dans l’est de la France, pour présenter la première motrice de ce train qui ne sera lancé qu’en 2024, pour les Jeux olympiques de Paris.

L’aérodynamisme affûté de ce nouveau TGV lui permet, selon son constructeur Alstom, “de consommer 20% d’énergie en moins et de réduire ses émissions de CO₂ de 32%”.

Baptisé “Avelia Horizon”, ce nouveau train répond à l’appellation de “TGV M” pour la SNCF, M pour moderne et modulable. Le “TGV M” sera à 97% recyclable, contre 90% pour les générations actuelles.

À VOIR AUSSI >> Afin de récupérer des parts de marchés la SNCF relance les trains classiques

La vitesse de pointe de cette quatrième génération de TGV sera la même que celle du matériel actuel, soit 320 km/h. Ce nouveau train à grande vitesse pourra transporter 20% de passagers en plus, accueillant jusqu’à 740 personnes par rame en configuration maximale, contre 600 aujourd’hui.

Les premières voitures, qui seront intercalées comme pour la génération actuelle entre deux motrices, sont en cours d’assemblage sur un autre site du constructeur à La Rochelle dans l’ouest du pays.

Le “TGV-M” n’est pas uniquement destiné au seul territoire hexagonal. Ses concepteurs espèrent le voir un jour rouler dans d’autres pays européens où l’ouverture à la concurrence est désormais une réalité. La SNCF a d’ailleurs lancé ce mois-ci son service TGV low cost Ouigo en Espagne sur la ligne Madrid-Barcelone.

Le TGV détient le record du monde de vitesse sur rail avec une vitesse de 574,8 km/h le 3 avril 2007.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS