Votre actualité au quotidien

Ligue 1 : Strasbourg portera un maillot spécial en hommage aux victimes de la fusillade

15/12/2018 – Les joueurs du RCSA évolueront avec un maillot unique, vierge de sponsors, samedi contre Reims après la fusillade qui a endeuillé la ville mardi.
Continuer la lecture

2018, première saison sans victoire de Rossi avec Yamaha

15/12/2018 – Le constat est peu flatteur, mais les progrès enregistrés à la fin de la saison 2018 pourraient bien permettre au Docteur de retrouver le chemin de la victoire l’an prochain.
Continuer la lecture

Menace sur les camps de scouts et sur les colos

Menace sur les camps de scouts et sur les colosMenace sur les camps de scouts et sur les colos. Au 1er juillet, les organismes d’éducation populaire et les mouvements de jeunesse deviendront des « prestataires de voyage » soumis aux obligations du code du tourisme. Alors que jusque-là, ceux-ci bénéficiaient d’une dérogation, ils devront, au 1er juillet, être immatriculés au registre au commerce.

Ainsi Louis Létoré, directeur de l’association La Maison de Courcelle, un établissement qui accueille des groupes d’enfants pour des séjours à vocation pédagogique de qualité, explique qu’il lui faut rassembler « 65 000 € que je n’ai pas ».

Même son de cloche chez Vitacolo, un organisme à but non-lucratif qui existe depuis dix ans et fait partir 1 000 enfants chaque année. « Nous devrons nous acquitter de 80 000 € mais je n’ai que 20 000 € sur le compte en banque », explique Arnaud de Bechevel, le directeur général.

le gouvernement a précisé que deux solutions existent néanmoins. Soit se « tourner vers les banques », afin de contracter un emprunt, soit s’affilier aux deux garants associatifs spécifiques au secteur du tourisme, l’Union nationale des associations de tourisme et de plein air (Unat) et l’association professionnelle de solidarité du tourisme (APST). »

« Rompre la digue qui sépare le monde lucratif du non lucratif revient à considérer que nous sommes des vendeurs de biens et services et à remettre en cause le statut et le rôle social que nous jouons », renchérit Saâd Zian, délégué général des Éclaireuses et éclaireurs de France, porte-voix du scoutisme dans ce dossier.

Aucune de ces solutions ne convainc pourtant les intéressés. « Si j’emprunte à la banque, explique Louis Létoré, il va falloir répercuter les intérêts de l’emprunt sur les frais facturés aux familles, ce qui ne va pas dans le sens de la justice sociale que nous défendons. Quant à nous affilier à l’Unat ou à l’APST, cela serait contraire à nos valeurs. Nous ne faisons pas le même métier. Eux vendent des loisirs dans une logique de consommation. Nous, nous sommes avant tout éducateurs. »

A lire également : Grève historique des lycées Français de l’etranger




Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI

EDITO Consulter les archives édito

« Gilets jaunes » : 72% des Français soutiennent le mouvement après le 1er décembre

03/12/2018 – 72% des Français soutiennent encore le mouvement des « gilets jaunes » après le rassemblement du samedi 1er décembre, selon notre sondage Harris interactive pour RTL et M6. Ce chiffre est similaire à celui mesuré juste avant le 17 novembre, première journée de mobilisation.
Continuer la lecture


Gérald Darmanin voulait montrer qu’il comprend les difficultés financières des Français, c’est loupé

23/11/2018 – Alors que le pouvoir d’achat des Français est au cœur des débats, l’exemple choisi par Gérald Darmanin lui a valu un procès en déconnexion.
Continuer la lecture