Les pires gâteaux industriels, à éviter au petit-déjeuner et goûter

Les pires gâteaux industriels, à éviter au petit-déjeuner et goûterDoit-on donner des gâteaux industriels aux enfants à l’heure du goûter et du petit-déjeuner ? Pas réellement, selon le magazine 60 millions de consommateurs, dont le numéro d’octobre vient de sortir en kiosque.

Dans une étude très complète, des experts ont passé au crible 48 produits du petit-déjeuner et du goûter, vendus dans les grandes surfaces et très appréciés des consommateurs. Leur constat est sans appel : 17 références de gâteaux sur 24 ont obtenu une note de moins de 10/20 en matière de nutrition.

Parmi les pires produits vendus pour le goûter des enfants (et parfois des adultes), on peut citer les Doodingues à la fraise de Casino. Ils comprennent 23 g de sucre par portion (environ deux gâteaux). Pourtant, selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), les enfants âgés de 4 à 6 ans ne devraient pas consommer plus de 19 g de sucre par jour !

60 millions de consommateurs évoque également des références trop riches en acide gras saturés, tels que les Bonnes Mamans sablés chocolat au lait et les Granola de Lu. D’autres sont même trop riches… en sel, comme les Choco Pépites de Milka.

À LIRE AUSSI >> Selon une enquête de “60 Millions de consommateurs” dans le “Thé, tisane il y trop de saletés”

Attention également à la présence de trop nombreux additifs (édulcorants, émulsifiants, gélifiants…), pointés du doigt pour les risques qu’ils entraînent sur notre santé. Dans ce domaine, les Kinder Délice, les Lulu L’Ourson et les Goûter fraise cœur fondant P’tit Déli de E. Leclerc sont à proscrire.

Pour terminer, le magazine recommande plutôt aux consommateurs d’acheter du muesli, globalement bien mieux noté que les biscuits, gâteaux et céréales de petit-déjeuner, informe 20minutes.fr.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS