Le gouvernement baisse sa prévision de croissance

Le gouvernement baisse sa prévision de croissanceInvoquant un contexte économique international défavorable et des dépenses annoncées en réponse au mouvement des «gilets jaunes», le ministère français de l’Économie et des finances a abaissé vendredi sa prévision de croissance économique pour 2020 ainsi que ses ambitions de réduction du déficit public et de la dette.

Cet effet exceptionnel mis à part, le déficit va en réalité stagner en 2020, alors que le gouvernement voulait encore le réduire à 2 % dans les prévisions transmises au printemps à la Commission européenne.

La dépense publique va d’ailleurs encore croître en 2020, et son niveau rapporté au PIB, actuellement le plus élevé de l’Union européenne, devrait lui peut baisser, passant de 53,8 % en 2019 à 53,4 % en 2020, alors que le gouvernement espère une baisse de 3 points sur l’ensemble du quinquennat.

En 2020, la dette devrait reculer légèrement à 98,7 % du PIB, après un bond à 98,8 % cette année. Une décision assumée à Bercy, où l’on affirme que le rythme d’atteinte des objectifs de baisse de la dépense et de désendettement devait être ajusté pour tenir compte des demandes des Français.

Lire aussi : Europe, Bruxelles veut renforcer la position des agriculteurs

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS