21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le patronat très mécontent de l’étalement de l’impôt de production

Le patronat très mécontent de l’étalement de l’impôt de productionLes impôts de production, ce sont des impôts qui pèsent sur les entreprises. Emmanuel Macron a promis de les réduire et il en a déjà supprimé une grande partie depuis qu’il est au pouvoir. Le chef de l’État avait pris l’engagement de réduire de plus de huit milliards d’euros la Contribution sur la valeur ajoutée.

Le gouvernement cherche à faire des économies, à réduire l’endettement de la France. Il préfère donc se fixer à un milliard par an, jusqu’à la fin du mandat, au lieu des quatre milliards prévu en 2024.

Les chefs d’entreprise voient d’un très mauvais œil ce changement de pied et ils sont vent debout. Les organisations patronales montent au créneau, auprès de Bercy, de Matignon, et même de l’Élysée et font du lobbying, comme on dit.

À LIRE ÉGALEMENT >> Des hausses d’impôts et des médicaments moins bien remboursés par la Sécu

Elles assurent qu’à trop ponctionner les entreprises, il y a un risque pour l’activité, qui déjà ralentit pour la croissance, ça va arrêter les créations d’emploi, freiner la réindustrialisation. Tous demandent au gouvernement de tenir parole.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS