Bientôt pour les bébés des couches entièrement compostables

Bientôt pour les bébés des couches entièrement compostablesUne PME bordelaise a conçu une couche entièrement compostable que plusieurs crèches de Gironde testent actuellement. Une alternative intéressante pour un des déchets les plus polluants qui soient.

Quel parent d’un enfant en bas âge ne s’est pas tenu un jour, horrifié, devant la poubelle familiale, en voyant le monceau de couches accumulées en une journée pour un seul bambin ? Rappelons quelques chiffres : un bébé porte entre 3 800 et 4 800 couches, ceux qui représentent pour un seul enfant près d’une tonne de déchets. En France, trois milliards de couches jetables sont commercialisés chaque année.

À moins d’avoir opté pour les couches lavables , nous avons tous eu un moment de culpabilité devant ces kilos de déchets que nous savons inrecyclables. Ces couches qui seront ensuite enfouies ou incinérées.

Face à ce triste bilan, plusieurs start-up françaises se sont lancées dans la conception de couches entièrement compostables. Parmi elles, on peut citer les Alchimistes à Lyon et Mundao, une société bordelaise qui s’est spécialisée dans les textiles sanitaires à usage unique compostables industriellement. Commencées en 2018, les recherches de Mundao ont été longues, mais le produit a pu être présenté lors du salon Pollutec, événement de référence des solutions pour l’environnement, en octobre 2021 à Eurexpo Lyon.

«La couche est un produit complexe, confirme Stéphanie Mazet, cofondatrice de Mundao. On a recherché des matériaux alternatifs, compostables industriellement, soit biosourcés , soit issus de matériaux renouvelables, comme le bois, la cellulose, l’amidon de maïs ou de canne à sucre.»

Bien choisir les matériaux est important, car pour que la couche devienne un déchet compostable, elle doit être éco-conçue pour produire un compost de bonne qualité. Depuis le début de l’année, Popotine – c’est le petit nom de cette couche compostable – est testée dans les crèches municipales de Bordeaux, Libourne et Saint-André-de-Cubzac. Une fois jetées, c’est l’association bordelaise les Détritivores qui est chargée de collecter les couches usagées et la régie LibRT à Libourne.

À VOIR ABSOLUMENT >> Pour sauver la planète, arrêter de se reproduire, “faire des enfants, c’est égoïste”

Elles sont ensuite mélangées à des déchets végétaux. La question est maintenant de savoir quand les particuliers pourront acheter ces couches compostables ? «On veut éprouver le modèle et également donner envie aux parents de continuer à la maison avec une couche plus écologique et compostable», expliquait Stéphanie Mazet, dans une interview à 20 Minutes en septembre 2021.

Chers parents, un peu de patience : après la phase expérimentale, ces couches devraient être disponibles à l’achat sur une plateforme en ligne.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS