L’association L214 diffuse des images de vaches équipés de hublots

L’association L214L’association L214 diffuse des images de bovins équipés de canules en plastique permettant un accès direct à leur système digestif, provenant d’un centre de recherche privé sur la nutrition animale.

Dans un bâtiment fermé, six vaches, chacune dans un enclos, avec sur leur flanc… un hublot en plastique d’une quinzaine de centimètres Un technicien vient ouvrir l’équipement avec une clé, effectue un prélèvement, puis met tout son poids pour refermer le clapet.

Ces images de vaches porteuses de canules, aussi appelées vaches fistulées, tournées en février et mai, ont été obtenues par l’association L214. »

En France aujourd’hui, quelques dizaines de vaches tout au plus sont concernées. La particularité de l’enquête de L214 est de montrer l’usage de « vaches à hublot » par un centre de recherche privé, dont le propriétaire, Sanders, fournit 26 000 élevages en alimentation animale.

LIRE AUSSI >> Hommage aux animaux de guerre, Paris accepte de leur ériger un monument

Contactée, la maison mère, Avril, a précisé que ces expériences sont soumises à l’approbation d’un comité d’éthique et que « l’objectif est de remplacer d’ici à 2025 l’essentiel des tests sur animaux par des méthodes alternatives ».

« Les canules sont impressionnantes vu de l’extérieur, mais pour nous vétérinaires, c’est très fréquent d’utiliser cette technique pour traiter des vaches qui ont des problèmes digestifs, détaille Bérénice Senez, vétérinaire auprès de bovins à Lamastre (Ardèche). »

L’association a annoncé son intention de porter plainte auprès du procureur de la République du Mans, en contestant notamment le « caractère strictement nécessaire » des expérimentations menées par Sanders, et demande l’interdiction de ces recherches, privées et publiques.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS