Il n’y a jamais eu autant d’attaques contre les radars automatiques

Il n'y a jamais eu autant d'attaques contre les radars automatiquesIl n’y a jamais eu autant d’attaques contre les radars automatiques. Selon les informations d’Europe 1, depuis le début du mouvement des « gilets jaunes » le 17 novembre, la moitié des radars automatique du pays a été mise hors de service.

Pourtant, le phénomène, amorcé l’été dernier avec le passage à 80 km/h, et accéléré avec les « gilets jaunes », est bien installé.

Le risque existe aussi de voir certains automobilistes provoquer des accidents graves en ne surveillant plus leur vitesse sur des axes où ils savent que les radars ne fonctionnent plus.

Pour les auteurs des destructions, les sanctions encourues sont lourdes : jusqu’à sept ans de prison et 100 000 euros d’amende s’ils ont agi à plusieurs.

À Toulouse, trois « gilets jaunes » qui avaient incendié des radars ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis, une centaine d’heures de travail d’intérêt général, et à rembourser les dégâts, selon La Dépêche.

À lire également : Le passage à 80 km/h rapporte beaucoup d’argent à l’État

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS