Sébastien Lecornu annonce l’envoi de gendarmes supplémentaires en Guadeloupe

Sébastien Lecornu annonce l'envoi de gendarmes supplémentaires en GuadeloupeLe ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a annoncé lundi 29 novembre à Pointe-à-Pitre l’envoi d’un escadron de 70 gendarmes mobiles et 10 membres du GIGN supplémentaires, pour faire face à la violence durant la crise sociale dans l’archipel.

Après avoir rencontré très rapidement l’intersyndicale, le ministre a appelé, lors d’une conférence de presse, à une «prise de conscience collective» au sujet des violences qui «prennent pour cible les forces de l’ordre».

Le ministre a critiqué les responsables syndicaux qui «ont commencé à vouloir chercher des amnisties pour celles et ceux qui ont voulu délibérément assassiner des policiers ou des gendarmes». En Guadeloupe, «plus de 120 interpellations» ont été réalisées depuis le début de la crise, a-t-il déclaré.

À LIRE AUSSI >> L’État appelle les soignants volontaires à aider la Martinique et la Guadeloupe

Sébastien Lecornu en conférence de presse : « Lorsqu’on se précipite sur un scooter, qu’on s’arrête le long d’une portière d’un véhicule de police et qu’on cherche à vider son chargeur dans la tête d’un fonctionnaire de police ou d’un militaire de la gendarmerie, ça n’a rien à voir avec un pompier ou un soignant qui n’est pas d’accord avec l’obligation vaccinale », a-t-il conclu.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title