Fraude colossale aux États-Unis sur les allocations chômage pendant la Covid-19

Fraude colossale aux États-Unis sur les allocations chômage pendant la Covid-19

Entre mars 2020 et avril 2022, 45,6 milliards de dollars d’allocations chômage ont été frauduleusement perçus, selon l’inspecteur général du ministère américain au Travail. Le gouvernement fédéral avait ouvert les vannes des allocations chômage, augmentant les montants et la durée de versement, et élargissant le spectre des bénéficiaires.

Les images d’hommes et de femmes, patientant pendant des heures dans leur voiture pour pouvoir s’inscrire aux services du chômage, marquent encore les esprits. « En cinq mois, plus de 57 millions de personnes se sont inscrites au chômage », précise le bureau de l’inspecteur général du ministère américain au Travail.

Les États, chargés de verser les allocations chômage, ont alors peiné à faire face à « l’augmentation substantielle du volume des demandes d’assurance chômage et à déterminer que les prestations étaient versées à la bonne personne et au bon montant », explique un rapport publié jeudi par l’inspecteur général du ministère américain au Travail.

À VOIR AUSSI >> Alstom vend pour la première fois des “TGV” aux États-Unis

Les responsables de l’époque ont reconnu que certains programmes pouvaient présenter des risques, mais ont insisté sur la nécessité de verser rapidement les aides au chômage.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS