Plus de la moitié des américains craignent pour leur démocratie

Plus de la moitié des américains craignent pour leur démocratieUn an après l’assaut du Capitole par des partisans de l’ex-président Donald Trump, la vie politique aux États-Unis ne s’est pas apaisée. Selon une enquête de l’université Quinnipiac, 76 % des sondés outre-Atlantique estiment que l’instabilité politique est la menace la plus grave contre le pays, contre seulement 19 % qui citent les pays étrangers adversaires des États-Unis.

Ainsi, 53 % des Américains estiment que ces divisions vont empirer dans les années à venir, contre uniquement 15 % qui prédisent une amélioration.

« La peur d’un ennemi intérieur plutôt que d’une menace étrangère souligne un amer constat des Américains sur une démocratie en péril et des divisions politiques de plus en plus profondes », a commenté Tim Malloy, de l’Université Quinnipiac. La gravité de cet assaut historique contre le Capitole temple de la démocratie américaine est pourtant minimisée par 44 % des personnes interrogées par Quinnipiac, selon lesquels « on en a trop fait » et qui souhaitent « passer à autre chose ». Ils n’étaient « que » 38 % en août 2021.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> La NASA envisage des fusées à propulsions nucléaires pour aller sur Mars

Ce sondage montre également une forte impopularité de Joe Biden, qui ne reçoit que 33 % d’opinions favorables, contre 36 % en novembre. Une majorité d’électeurs désapprouvent son action dans la lutte contre la Covid-19, sur l’économie ou en politique étrangère. Le démocrate Joe Biden, qui avait promis le 20 janvier 2021 de « réconcilier » le pays après le mandat de Donald Trump, semble avoir raté son pari.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title