Adrien Quatennens : c’est avant tout « une crise qui concerne Jean-Luc Mélenchon»

Adrien Quatennens : c’est avant tout « une crise qui concerne Jean-Luc Mélenchon»Laurence Rossignol, sénatrice PS, vice-présidente du Sénat, ancienne ministre de la Famille, a estimé mardi 27 décembre sur France Inter que l’affaire Adrien Quatennens est «une crise qui concerne Jean-Luc Mélenchon» et une «remise en cause d’une méthode de fonctionnement de la France insoumise».

Adrien Quatennens, condamné à quatre mois de prison avec sursis pour des violences sur son ex-compagne. Dans une tribune publiée lundi dans Le Monde, plus d’un millier de militants de La France insoumise et de la Nupes appellent à sanctionner plus durement le député.

Laurence Rossignol n’a pas souhaité se prononcer sur le cas Adrien Quatennens : «Le cas par cas nous pose des problèmes. Dans ces situations-là, je ne connais qu’un moyen de s’en sortir, c’est une règle collective et générale», a-t-elle expliqué.

La sénatrice propose de débattre sur une règle simple : «Il faut dire que tout élu condamné doit systématiquement être inéligible. Il faut qu’on porte ce débat-là », a-t-elle souhaité.

À VOIR AUSSI >> “Ce n’est pas le pays qui est machiste, c’est sa classe politique”

En attendant, elle conseille à La France insoumise d’appliquer son propre règlement. La France insoumise propose que les élus soient révocables.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS