21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

« L’équipe gouvernementale ne tient pas la route»

« L'équipe gouvernementale ne tient pas la route» Alors qu’elle défendait au perchoir de l’Assemblée la 17ᵉ motion de censure déposée par les oppositions depuis son arrivée à Matignon, Élisabeth Borne a surpris tout le monde en s’accrochant à son poste de Première ministre.

Contrairement à ce qu’il avait d’abord laissé entendre, Emmanuel Macron ne veut plus trop traîner : pas question d’attendre la fin des fameux «100 jours », calendrier donné à Élisabeth Borne, pour tenter de sortir le pays de la crise politique et sociale post-réforme des retraites.

Élisabeth Borne moins menacée qu’il y a encore quelques semaines, il y a quand même du remaniement dans l’air. C’est un signe qui ne trompe pas : les téléphones chauffent, les courtisans se font plus pressants, et les CV s’accumulent sur le bureau d’Emmanuel Macron.

Autrement dit : il n’y a pas de nouvelle donne politique, la majorité est toujours relative, et à ce jour, un accord ou une alliance avec Les Républicains semble encore relever de la politique fiction. D’où l’idée en coulisses : aller puiser dans le vivier des députés, certains stratèges regardent aussi au Sénat, qui sera renouvelé de moitié en septembre – un Sénat qui est à majorité Les Républicains, des maires de province sont aussi sondés.

À CONSULTER >>> Elisabeth Borne est défavorable à la création de « ISF vert»

Mais, une difficulté persiste : à moins de quatre ans de la fin du quinquennat, la Macronie n’a toujours pas de banc de touche et le poste de ministre ne fait plus autant rêver.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS