Menaces de mort contre les élus : “on a affaire à des fous furieux”

Menaces de mort contre les élus : on a affaire à des fous furieux« On arrive », « tu es dans la liste », « on a des armes à feu », « tu ne t’en sortiras pas comme ça »… Des exemples de messages reçus par Blandine Brocard, députée du Rhône dans un courriel.

J’ai reçu un autre courriel trois jours plus tard intitulé « Tu vas te prendre des balles », révèle la députée sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes. « Une cinquantaine de députés est dans la boucle de courriels. « Thomas Rudigoz, député du Rhône , fait partie de ceux dont l’adresse du domicile a été révélée. » Je relativise, mais je suis également inquiet pour ma famille. J’ai des enfants, on ne vit pas planqués dans un bunker.”

La raison de ces menaces : la politique sanitaire du gouvernement. Le lundi 3 janvier marquait d’ailleurs le premier jour de discussions à l’Assemblée nationale autour du projet de loi qui transforme le pass sanitaire en pass vaccinal.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> L’Europe critiquée pour son inefficacité de sa politique des migrants illégaux

Un retard dans le calendrier annoncé par le gouvernement semble donc à prévoir puisque le pass vaccinal devait entrer en vigueur dès le 15 janvier.

Ces menaces seraient-elles en adéquation avec le manque de députés pour défendre la Loi sur le passage du pass sanitaire en pass vaccinale ?

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title