La puberté précoce pourrait-être associée à l’exposition à la lumière bleue

La puberté précoce pourrait-être associée à l'exposition à la lumière bleue

Une utilisation excessive de son téléphone, entraînant une plus longue durée d’exposition à la lumière bleue, pourrait modifier les niveaux d’hormones et conduire à une puberté précoce.

Manque de sommeil, problèmes de posture, stress, troubles de la vue… Les effets négatifs des écrans sur la santé sont nombreux. D’après des scientifiques turques, l’exposition à la lumière bleue pourrait augmenter le risque de puberté précoce.

Pour réussir leurs recherches, l’équipe a effectué une expérience sur des femelles rats âgés de 18 à 21 jours afin d’étudier les effets de l’exposition à la lumière bleue sur les niveaux d’hormones reproductives et le moment de l’apparition de la puberté. Les rongeurs ont été divisés en trois groupes de six et exposés soit à un cycle lumineux normal, soit à 6 heures ou 12 heures de lumière bleue jusqu’à la survenue des premiers signes de puberté.

«Comme il s’agit d’une étude sur les rats, nous ne sommes pas sûrs que ces résultats sont reproduits chez les enfants, mais ces données suggèrent que l’exposition à la lumière bleue pourrait être considérée comme un facteur de risque d’apparition précoce de la puberté», a précisé Aylin Kilinç Uğurlu, auteure de l’étude.

À VOIR ÉGALEMENT >> Le premier vaccin au monde injectable de la bronchiolite pour les bébés

“Bien que cela ne soit pas concluant, nous conseillons de réduire au minimum l’utilisation d’appareils émettant de la lumière bleue chez les enfants prépubères, en particulier le soir, lorsque l’exposition peut avoir le plus d’effet sur les hormones”, a conclu Aylin Kilinç Uğurlu.

D’après les auteurs, il est difficile d’imiter une exposition à la lumière bleue équivalente à celle des enfants chez les rats.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS