Le Conseil scientifique alerte sur les risques d’une “banalisation de l’épidémie” de la Covid-19

Le Conseil scientifique alerte sur les risques d'une Alors que la France vient d’abandonner le port du masque et le pass vaccinal face à la Covid-19, le Conseil scientifique a publié une note, lundi 14 mars, pour alerter sur les risques d’une “banalisation de l’épidémie” alors que celle-ci “n’est pas terminée”.

Avec “plus de 50 000 nouveaux cas diagnostiqués par jour et un taux d’incidence autour de 630 cas pour 100 000 personnes par semaine”, les contaminations repartent à la hausse.

“Plus de 50 %” d’entre elles sont dues au sous-variant d’Omicron, BA.2, “plus transmissible” mais “pas plus sévère”, relève le Conseil scientifique. Si ce dernier estime que “la vaccination à un haut niveau a permis de limiter l’impact hospitalier de ces très nombreuses contaminations”, il rappelle qu'”environ 4 millions de personnes adultes” ne sont toujours pas vaccinées et que “presque 5 millions de personnes” n’ont pas reçu une troisième dose de rappel.

À CONSULTER AUSSI >> Des scientifiques Chypriotes affirment avoir découvert un « variant Deltacron »

“Le nombre d’hospitalisations augmentera de façon transitoire dans les semaines qui viennent”, prévient le Conseil scientifique, selon lequel le nombre de cas quotidiens pourrait dépasser les 100 000 en mars, à la suite du relâchement des mesures de freinage de l’épidémie. Il mise toutefois sur l’arrivée des beaux jours dans les semaines qui viennent pour limiter cette reprise épidémique.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS