Votre actualité au quotidien
Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires

F1 – Renault admet une « faiblesse » au niveau de la direction technique

Renault F1
27/01/2020 – Renault estime que l’un des éléments importants qui lui ont manqué pour tirer le meilleur parti d
Continuer la lecture

Handball. Ligue des champions féminine : Brest ramène un nul de Györ après un superbe match

Handball. Ligue des champions féminine
27/01/2020 – Que c’est frustrant pour le Brest Bretagne Handball. Face à Györ, meilleure équipe du monde, et en Hongrie,
Continuer la lecture

Les absences de longue durée explosent, en particulier chez les jeunes salariés

Absentéisme au travailLe taux d’absentéisme en France a atteint 5,1% en 2018, soit une hausse de 8% sur un an, selon le 11e baromètre de l’absentéisme du groupe de conseil Ayming publié ce mardi, les absences de longue durée au travail prennent de l’ampleur.

Du fait du vieillissement de la population active mais aussi de la part croissante des arrêts de longue durée chez les 40 ans et moins (+23% en 2018), pointe l’étude qui porte sur 615 entreprises du secteur privé employant 2,2 millions de salariés.

Elle note même une dégradation de l’absentéisme de plus de 90 jours plus forte pour les salariés de 40 ans et moins (+23%) que pour ceux de 41 ans et plus (+9%).

« Les entreprises constatent que le nombre de salariés de 40 ans et moins qui présentent des restrictions médicales, voire des inaptitudes, est plus important que celui de leurs aînés au même âge », observe l’étude.

44% des salariés témoignent qu’aucune action (adaptation du poste, phase de réintégration, entretien…) n’est mise en place au retour du salarié absent.

Dans ces circonstances pourquoi les plus de 50 ans ne retrouvent pas de travail alors que statistiquement ils sont en moyenne moins malades ?

Lire aussi : Les hôtesses d’accueil en ont marre de leur rôle de potiche




Heure en France :


EDITO

Mére au foyer et être payé !

Je viens de lire qu'une mère au foyer devrait être payer pour élever ses enfants ! Il y en a qui ne manque pas d'humour. Certes mère au foyer est probablement un métier mais personne ne demande a de futur parents d'avoir des enfants. Bien au contraire il faut que ces futurs parents assument leur progéniture et il faut arrêter que ce soit la société et donc nos impôts qui payé déjà beaucoup pour aider les parents. Sachant que nous sommes trop nombreux sur notre planète il faut réduire le nombre d'enfants

Consultez les autres editos édito


Électricité : Hausse de 2,4 % des tarifs réglementés avant lété

Carte nationale d’identité

21/01/2020 – Les tarifs réglementés de l’électricité devraient augmenter prochainement de 2,4 % pour les particuliers et les petits professionnels, a-t-on appris ce lundi de sources concordantes. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a proposé cette hausse de 2,4 % TTC « pour les tarifs bleus résidentiels » ainsi que « pour les tarifs bleus applicables aux consommateurs professionnels éligibles »
Continuer la lecture



Invité Ségolène Royal

Retraites : le Conseil d’Etat étrille le gouvernement

le Conseil d'Etat

25/01/2020 – Manque de «précision», projections économiques «lacunaires»… Dans son avis rendu public ce vendredi, la plus haute juridiction administrative estime en outre ne pas avoir eu «les délais de réflexion nécessaires pour garantir au mieux la sécurité juridique».
Continuer la lecture


Réforme des retraites : 61% des Français sont pour le retrait

Réforme des retraites

23/01/2020 – Dans ce sondage Elabe pour BFMTV, les personnes interrogées estiment aussi à 62% que l’action d’Emmanuel Macron est « décevante ».
Continuer la lecture