La voiture de luxe française Delage veut renaitre de ses cendres

La voiture de luxe française Delage veut renaitre de ses cendresSur ce segment de l’ultra-luxe, Delage a déjà enregistré plusieurs commandes. La mythique Delage fait de nouveau résonner son nom dans les grands évènements automobiles. Ce week-end à Goodwood , lors du Festival of Speed, quatre jours de célébration de la beauté et de la sportivité automobiles, la marque a dévoilé son tout dernier modèle, la D12. Ce modèle est le premier lancé depuis l’arrêt de la production automobile par Delage en 1953, et se nomme la D12.

Cette renaissance a été voulue par Laurent Tapie. Passionné d’automobiles et de sport auto, le fils de Bernard Tapie a su réunir autour de lui des investisseurs, de grands noms comme Xavier Niel ou François Pinault jusqu’à des patrons de PME passionnés comme lui. Trois ans et demi après le début du projet, Laurent Tapie enregistre actuellement les premières commandes pour sa D12, dont un acheteur français et plusieurs Américains. Tout le développement est réalisé à Magny-Cours , au technopôle qui jouxte l’ancien circuit de Formule 1, par Benoit Bagur, le directeur technique.

Si Delage s’appuie sur des noms connus, comme Exagon Motors, pour le développement, du nez au diffuseur arrière, «tout est fait maison», résume Benoit Bagur. L’ingénieur est parti des dessins réalisés par Laurent Tapie et du savoir-faire très pointu en sport auto d’une petite équipe de spécialistes pour concevoir cette D12. «On a commencé le projet en janvier 2019, le premier prototype a roulé au mois de mai de cette année, nous explique Benoit Bagur. Ici on est allés assez loin pour gagner du temps après sur le prototype pour qu’il soit le plus près possible de la voiture finale». Même le moteur V12 atmosphérique a été conçue en interne (rares sont les fabricants de nos jours pour ce genre de motorisation).

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Le succès des voitures électriques en 2021 est à relativiser

La production débutera au premier trimestre 2023 avant des premières livraisons en fin d’année. Delage ne communique aucun chiffre, mais le coût de développement du modèle est un nombre à deux chiffres, sans même compter le marketing, la participation à des évènements comme le concours d’élégance de Pebble Beach aux États-Unis. Pour Laurent Tapie, le marché se partagera entre l’Europe, les États-Unis et le reste des pays.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS