Les promoteurs saluent une bonne année 2015

Les promoteurs saluent une bonne année 2015Les promoteurs saluent une bonne année 2015. Avec 122 781 ventes de logements neufs en 2015, soit 13 % de mieux que l’année 2014, ils ont renoué avec une performance qui rappelle celle des meilleures années, en 2010 notamment, ils avaient enregistré 134 500 transactions.
 
Mais le secteur démontre, une fois encore, qu’il ne peut vivre sans des perfusions fiscales, puisque 53 % des réservations ont été souscrites par des investisseurs souhaitant louer le bien dans le cadre du dispositif Pinel de réduction d’impôt.


L’année est aussi marquée par le retour des investisseurs institutionnels (3,7 % de ventes en plus en 2015 sur un an).
 
Parmi les institutionnels, on trouve des assureurs, comme la Caisse nationale de prévoyance ou le groupe allemand Allianz, des organismes de placement collectif en immobilier (OPCI), des caisses de retraite comme la Carac, mais aussi la Société nationale immobilière (SNI) et la Caisse des dépôts et consignations.
 
Tous ont acquis des logements à louer à loyer libre ou intermédiaire et des résidences pour seniors, très en vogue.
 
Et en dépit d’un effritement du coût de la construction (-2013 1,2 %, sur un an, au troisième trimestre 2015), dû notamment à l’effondrement du prix des matériaux, du pétrole, du zinc, du cuivre, les prix des promoteurs, eux, continuent de progresser.
 
«Les coûts de construction baissent peut-être, mais pas les prélèvements, en particulier la taxe d’aménagement que certaines villes ont multipliée par deux ou trois», se défend Alexandra François-Cuxac, la présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).
 




   

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire