Endettement privé : la Banque de France met en garde

Endettement privé : la Banque de France met en gardeEndettement privé : la Banque de France met en garde. Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a mis en garde dimanche contre la hausse de l’endettement des ménages et des entreprises, assurant que ce dernier augmentait aujourd’hui «nettement plus vite» que l’économie française.

L’endettement privé «continue d’augmenter rapidement, de plus de 5 % l’an soit nettement plus vite que notre économie», souligne le gouverneur de la Banque centrale dans un entretien publié sur le site du Figaro.

L’endettement privé en général a fortement progressé, pour atteindre aujourd’hui 130,2 % du produit intérieur brut (PIB), soit un niveau supérieur à la moyenne des autres pays de la zone euro.

Selon la Banque de France, le nombre de cas de surendettement a baissé l’an dernier en France, de même que le montant total des dettes concernées, proche de 7,2 milliards d’euros, soit un repli d’environ 2 % face à 2016. Cette situation a poussé début juin le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), qui réunit le gouvernement et les principaux superviseurs financiers français, à relever préventivement les exigences de capital réglementaire minimum imposées aux banques.

Ce «coussin contracyclique» vise à «constituer des réserves en capital des banques face aux risques de retournement futur», explique François Villeroy de Galhau. Cette mesure, de nature très technique, s’applique aux banques françaises et aux expositions françaises de banques étrangères.

À lire également : De nouvelles règles Européennes favorables au consommateur

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS