Fondations et associations s’unissent pour «dénoncer les excès» de la pratique de la chasse

Fondations et associations s'unissent pour «dénoncer les excès» de la pratique de la chasseFondations et associations s’unissent pour «dénoncer les excès» de la pratique de la chasse. « La France est devenue un temple de loisir pour extermination d’animaux » estime Brigitte Bardot, la porte-parole de cette tribune. ». Parmi elles figurent les plus virulents défenseurs des bêtes : Peta, L214, La Fondation 30 millions d’amis, la Ligue pour la protection des oiseaux, One Voice, la ligue de Protection des animaux sauvage (l’Aspas) et notamment la SPA.

Ces organisations s’indignent « des 100 à 200 accidents de chasse, avec 10 à 20 morts chaque année », « des pratiques barbares infligeant des souffrances inacceptables aux animaux : déterrage des blaireaux, utilisation de la glu, écrasement et étranglement des passereaux, mais aussi les 15 millions d’animaux d’élevage lâchés dans la nature afin d’être tirés comme au ball-trap. »

Elles « exigent sans attendre » la fin de la chasse à courre, de la vénerie sous terre des renards et blaireaux, des piégeages dits « traditionnels » et de la persécution des animaux considérés comme « susceptibles d’occasionner des dégâts ». A commenté Brigitte Bardot pour qui « la France est devenue un temple de loisir pour extermination d’animaux ».

La chasse est d’un autre temps. Appeler la chasse un sport est complément absurde, car tuer un être vivant n’est pas un sport, mais une barbarie surtout lorsque cela n’est pas nécessaire. Il y a 50 ans, il y avait des braconniers, car c’était leur moyen de survie et aussi des chasseurs, car cela était un moyen de snobisme. Aujourd’hui, la chasse ne devrait plus avoir cours à moins que les chasseurs soient des personnes sous-développé intellectuellement ?

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire