Les Japonnais reprennent le massacre des baleines en danger d’extinction

Baleine BoréalL’une des trois espèces de baleines visées par les Japonais qui ont repris lundi la chasse commerciale dans les eaux nippones est menacée d’extinction, et d’autres groupes des deux autres espèces ne se portent pas fort, selon des experts.

Des navires japonais ont harponné lundi deux baleines de Minke, les deux premières d’un quota de 227 mammifères autorisés d’ici décembre dans les eaux territoriales japonaises: 150 rorquals de Bryde, 52 baleines de Minke et 25 rorquals boréals.

« L’une qui se trouve dans les eaux côtières – dans la mer du Japon, la mer de Chine orientale et la mer Jaune – est décimée en raison d’une longue histoire de captures par le Japon et la Corée du Sud ».

Cette population côtière connue sous le nom de « stock J » a la particularité de se reproduire en été plutôt qu’en hiver, contrairement aux autres baleines à fanon.

Lors du dernier décompte il y a 20 ans, il existait moins de 170 représentants de l’autre groupe, qui est l’objet, dans les eaux du sud du Japon, d’un tourisme lié à l’observation des cétacés, selon Justin Cooke.

Les baleines seront désormais chassée pour sa viande et non comme l’indique le Japon a caractère scientifique.

Il est a espérer que cette pêche nauséabonde ne se fait pas sous l’autel d’une quelconque virilité lié à la viande de baleine car si cela est exact il fait se poser la question de la virilité du homme Nippon !

Lire aussi : Pêche à la baleines : l’Australie porte plainte contre le Japon




Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer