L’Espagne teste la semaine de quatre jours sans perte de salaire

L’Espagne teste la semaine de quatre jours sans perte de salaireLe gouvernement espagnol a lancé une expérience pilote à grande échelle pour évaluer les effets de la semaine de quatre jours dans les entreprises qui participent au test.

La société Delsol, implantée en Espagne, a institué la semaine de quatre jours pour tous… sans perte de salaire. Elle est la toute première entreprise espagnole à être passée aux quatre jours en janvier 2020. Un privilège pour Laura Hidalgo, une mère de famille responsable de formation.

Un investissement de 420 000 euros… qui s’est rapidement révélé payant : «Il y a deux indicateurs importants : le premier est que l’entreprise continue de croître. On a augmenté notre chiffre d’affaires quasiment de 20 % chaque année. Et l’on a réellement réduit l’absentéisme. À ce point-là, c’est phénoménal, très positif», se félicite Ana Arroyo, la responsable des ressources humaines.

À LIRE AUSSI >> La France prête à passer à la semaine de travail de 32 heures ?

L’expérience Delsol a donné des idées au gouvernement qui propose à d’autres sociétés de tester la formule défendue au Congrès par le parti de gauche Más Páis. Le projet comprend une enveloppe de 50 millions d’euros pour aider 150 entreprises volontaires.

Le projet comprend une enveloppe de 50 millions d’euros pour aider 150 entreprises volontaires : “Nous pensons qu’il y a un certain nombre d’effets de la réduction du temps de travail comme le bien-être des salariés qui se voient à très court terme, explique le député de ce parti Hector Tejero.

En France, la société LDLC est passé à la semaine des quatre jours en février 2021.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS