La France repart à la conquête de ses canaux, fleuves et rivières

La France dispose du plus grand réseau européen de canaux, fleuves et rivières, mais l’a délaissé depuis quarante ans. Poussée par l’urgence climatique et les nécessités économiques d’une relance tous azimuts, la France redécouvre qu’elle possède le plus grand réseau fluvial d’Europe (8 500 km).

« On assiste à un retournement de tendance, confirme Thierry Guimbaud, directeur général de Voies navigables de France (VNF) qui gère 6 700 km de canaux, fleuves et rivières canalisées.

Un nouvel axe de 107 km, le canal Seine-Escaut, pour les gros gabarits aux tonnages impressionnants (jusqu’à 4 400 tonnes) reliera en 2028 la Normandie et l’Île-de-France avec les grands ports du Nord.

« Pas de grands pays sans grands ports, rappelle Stéphane Raison, son directeur général. De grands travaux vont débuter dans le port du Havre pour aménager une « chatière » qui garantira un accès direct et protégé, pour tous les bateaux fluviaux et par tous les temps, à Port 2000, où accostent les immenses porte-conteneurs maritimes.

À LIRE AUSSI >> La formation de ces cratères est le symbole du changement climatique

Le grand gabarit n’occupe encore que le quart de la totalité du trafic fluvial, contre 80 % en Belgique et en Allemagne et 66 % aux Pays-Bas.

« Une des grandes faiblesses, souligne Thierry Guimbaud, tient à l’absence de connexion des deux grands axes stratégiques de notre pays : le Rhône depuis Marseille se heurte à un cul-de-sac en Bourgogne pour les grands gabarits, et sur la Seine, par où passe 60 % du transport fluvial, les barges industrielles ne peuvent dépasser Paris. »

Plusieurs grosses sociétés ont décidé d’implanter de vastes entrepôts logistiques le long de la Seine pour mieux rallier le centre de Paris, son immense bassin de consommateurs, avec des relais sur les quais de la capitale qui restent à aménager pour la livraison du dernier kilomètre.

« La future répartition logistique multi-modale vers l’ouest et le futur canal Seine-Escaut, souligne Michel Savy, va rendre le fluvial de nouveau attractif pour les investisseurs.



Inscrivez-vous à notre lettre d’information
Votre courriel:

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire