Les banques françaises championnes européennes du financement des énergies fossiles en 2020

Selon un rapport publié ce mercredi par plusieurs ONG, entre 2016 et 2020, les banques françaises ont accru de 19% par an en moyenne leurs financements au pétrole, au gaz et au charbon.

Publié chaque année, ce rapport se base sur les données de l’agence Bloomberg et étudie les financements (prêts et émissions d’actions et d’obligations) accordés par les 60 plus grandes banques du monde à quelque 2 300 entreprises des secteurs du charbon, du pétrole et du gaz.

Au total, calcule l’édition 2021, ces 60 banques ont accordé pas moins de 3 800 milliards de dollars (3 200 milliards d’euros) aux entreprises actives dans les énergies fossiles entre 2016 et 2020.

Les niveaux de 2020 (751 milliards de dollars, soit 633 milliards d’euros, pour les 60 banques cumulées) sont supérieurs de près de 6% à ceux de 2016 (709 milliards de dollars, soit 597 milliards d’euros).

À LIRE ÉGALEMENT >> Michelin lance la production d’un nouveau pneu respectueux de l’environnement

En 2020, avec 86 milliards de dollars (72 milliards d’euros) investis dans ces énergies très carbonées, soit près de deux fois plus qu’en 2016, les banques françaises se hissaient à la première place du podium européen des plus grands financeurs d’énergies fossiles, devant les banques britanniques.

BNP Paribas est particulièrement pointée du doigt. Avec 41 milliards de dollars (35 milliards d’euros) de financements aux énergies fossiles en 2020, c’est la banque qui a «le plus augmenté ses soutiens (aux fossiles) entre 2019 et 2020 au niveau international», remarquent les ONG. Les ONG remarquent que «BNP Paribas est le plus grand financier mondial entre 2016 et 2020 pour BP, Shell et Eni».

BNP Paribas a fin 2020, précise, «82% des projets de production d’électricité financés par le groupe sont des projets d’énergies renouvelables, soit 40% de l’ensemble des projets financés par BNP Paribas en 2020, contre 14% pour les projets de pétrole et gaz».

Selon les ONG, en 2020, Crédit Agricole a ainsi accordé 3,7 milliards de dollars (3,1 milliards d’euros) à Total et la Société Générale 1,9 milliard de dollars (1,6 milliard d’euros) à Exxon.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire