L’arrivée en force sur le marché immobilier des biens classés F et G

L'arrivée en force sur le marché immobilier des biens classés F et GAvec l’interdiction de location pour les bien classés G dès 2025 et F dès 2028, les Français tentent de se débarrasser de leurs logements énergivores. Dès 2025, il sera interdit de louer un logement classé G. Ce sera ensuite au tour des appartements classés F en 2028 . Le résultat de cette mesure commence à se faire sentir.

Une étude conjointe entre MeilleursAgents et SeLoger montre qu’en 2021, 12,9 % des biens immobiliers annoncés sur les sites analysés étaient des passoires énergétiques.

«Au cours de l’année 2021, la hausse des mises en vente atteint +8 % pour les appartements étiquetés F ou G, alors qu’elle se limite à +3,5 % pour les appartements mieux notés.

Quant aux maisons énergivores, le volume de leurs annonces s’envole tandis que, dans le même temps, la tendance est au repli sur les mises en vente de maisons bénéficiant d’un meilleur DPE», constatent les deux sites spécialistes.

SUR LE MÊME SUJET >> Les passoires thermiques pourrait avoir de lourdes conséquences sur le marché immobilier

Un appartement classé F ou G au DPE se vend quant à lui, en moyenne, 13 % moins cher que s’il est étiqueté A ou B. Quant à la décote que subit une maison énergivore, elle atteint jusqu’à -17 %.

En France, la hausse des prix de l’immobilier pour les passoires est de 2 % alors qu’elle atteint 5,7 % pour les autres biens. En revanche, à Paris, les biens classés F ou G coûtent, en moyenne, 1,1 % plus cher que les autres.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS