21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Depuis plus d’un siècle la natalité au plus bas au États-Unis

Depuis plus d'un siècle la natalité au plus bas au États-UnisEnviron 3,6 millions de naissances ont eu lieu l’an dernier aux États-Unis. C’est une baisse de 2 % par rapport à 2022, où 3,7 millions de bébés étaient nés. Ce sont les chiffres du Centre national des statistiques de santé des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

Depuis 1971, le taux de natalité est en général inférieur au seuil de remplacement, c’est-à-dire au niveau de fécondité nécessaire pour qu’une génération se renouvelle. En 2023, on retrouve les niveaux bas d’avant la pandémie. La natalité avait connu une petite augmentation de 1 % de 2020 à 2021, au moment de la covid et des confinements décrétés pour enrayer l’épidémie.

À LIRE ÉGALEMENT >> De plus en plus de bébés et d’adolescents intoxiqués par des produits à la nicotine

Dans le détail, le taux de natalité a baissé dans la plupart des tranches d’âge, avec une baisse continue chez les adolescentes : 13,2 naissances pour 1 000 femmes âgées de 15 à 19 ans. Cette diminution s’explique par plusieurs facteurs : d’abord l’endettement des étudiants, qui doivent rembourser des études coûteuses longtemps. Le coût élevé du logement, également, et l’incertitude économique, qui n’incite pas les jeunes générations à faire des enfants.

Les récentes décisions de justice qui concernent le contrôle des naissances, la fin du droit à l’avortement au niveau fédéral, ont aussi joué un rôle. Les États qui interdisent l’IVG ont déjà certains des pires résultats en matière de santé maternelle et de taux de pauvreté aux États-Unis, deux facteurs clés pour déterminer le taux de natalité, rapporte franceinfo.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS