Toujours à la recherches les débris de l’A320 disparu d’EgyptAir

Toujours à la recherches les débris de l’A320 disparu d’EgyptAirToujours à la recherches les débris de l’A320 disparu d’EgyptAir. Le lendemain de la disparition d’un Airbus A320 d’EgyptAir assurant la liaison Paris-Le Caire, les recherches continuaient vendredi 20 mai au matin, au sud de la Crète, où le ignal de l’appareil a été perdu à 2 h 39 du matin.
 
Les Etats-Unis et la France se sont associés aux recherches.


La marine nationale française, qui a déjà dépêché depuis la base chypriote de La Sude un avion Falcon-50 de reconnaissance, va rapidement envoyer d’autres moyens, notamment un Atlantique 2, avion de patrouille maritime équipé de moyens de détection avancés et un Aviso, petit bâtiment militaire, qui appareille vendredi de Toulon.
 
Chypre, le Royaume-Uni, l’Italie aussi participent aux recherches, selon l’armée égyptienne.
 
Car l’épave n’a toujours pas été localisée, malgré une annonce un peu hâtive du ministère égyptien de l’aviation civile qui avait fait savoir tout d’abord que les autorités grecques avaient retrouvé en mer des «objets flottants» et des gilets de sauvetage, à 370 kilomètres au sud de la Crète.
 
«Toutes les hypothèses sont examinées mais aucune n’est privilégiée», a déclaré vendredi le ministre des affaires étrangères français Jean-Marc Ayrault à France2 évoquant l’accident.
 




   

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS