François Hollande demande le retrait, pour « l’honneur », du texte de loi « sécurité globale »

Dans une interview vidéo au journal « La Montagne », l’ex chef de l’État, François Hollande, a demandé, pour « l’honneur », le retrait de la proposition de loi nommée « sécurité globale » correspondant à l’article 24.

François Hollande a demandé samedi, pour « l’honneur », le retrait de la proposition de loi nommée « sécurité globale », contestée à nouveau dans la rue samedi, en rappelant que lui-même avait dû retirer un texte sur la déchéance de la nationalité.

« Aujourd’hui, s’il y a de l’honneur, il doit se trouver dans le retrait du texte et pas dans son maintien », a déclaré l’ancien président de la République, dans une interview vidéo au journal « La Montagne » diffusée sur son compte Twitter.

LIRE AUSSI >>
François Hollande travaille à « une nouvelle force politique » pour la gauche

Samedi, plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilé en France contre le texte de loi « sécurité globale » mais aussi contre les violences policières et le racisme, après une succession d’interpellations policières violentes, révélées par des vidéos.

François Hollande a souhaité à leur propos « qu’il y ait des comportements qui changent », pour éviter que « la police soit entachée par un certain nombre de comportements ». « Lorsqu’il y a des comportements indignes de la part de certains policiers, il y a des sanctions et il y a des procédures judiciaires. Mais en revanche quand des policiers sont eux-mêmes attaqués (…) il y a la nécessité d’assurer leur soutien », a-t-il développé.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire