25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Temps de parole des éditorialistes : Stanislas Guerini “pas favorable” a leur décompte

Temps de parole des éditorialistes : Stanislas Guerini Le délégué général de la République en Marche, Stanislas Guerini, considère que la prise en compte du temps de parole des éditorialistes est une “question qui mérite d’être posée” mais ne s’y dit “pas favorable” car ce serait “trop compliqué et trop glissant”.

Faut-il comptabiliser le temps de parole des éditorialistes les plus engagés politiquement, en vue de la campagne présidentielle pour 2022 ? Moi, je ne suis pas favorable à ce qu’on cherche à faire rentrer le temps de parole de tel ou tel éditorialiste dans le temps de parole politique.

À VOIR AUSSI >> Ce sont les jeunes qui gaspillent le plus alors que 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées par an

Ce dernier, dans une interview accordée au journal L’Opinion mercredi, suggérait de modifier les règles du temps de parole accordé aux responsables politiques à la télévision en y intégrant celui des éditorialistes les plus engagés.

Roch-Olivier Maistre, le président du CSA, qui est chargé de veiller au respect du temps de parole des candidats à la présidentielle dans les médias, a rappelé jeudi dans Culture Médias, sur Europe 1 que “rien dans la loi ne nous amène aujourd’hui et ne nous amènera à comptabiliser le temps de parole des éditorialistes, qui, pour beaucoup d’entre eux, sont des journalistes.”

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS