Dans les Landes, le variant Delta (Indien) désormais responsable de 30% des contaminations

Le variant Delta gagne inexorablement du terrain. Alors qu’Olivier Véran annonçait mardi que le variant Delta représentait « entre 2% et 4% » des cas positifs rapportés chaque jour en France, les Landes rapportent de plus en plus de cas apparentés à ce variant.

« On a 114 cas avérés, c’est-à-dire séquencés et criblés, dans les Landes » et 134 cas « probables », a détaillé Didier Couteaud, délégué départemental de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, commentant lors d’un point presse les résultats – encore partiels – du séquençage de quelque 250 tests positifs à la Covid-19 effectués la semaine dernière après l’annonce de l’existence de ce variant dans ce département du sud-ouest et les premières opérations de « contact-tracing ».

À LIRE AUSSI >> L’immunité des personnes infectées par la Covid-19 pourrait durer plusieurs années

« On n’a qu’une partie des résultats, mais dans 99% des cas, c’est bien le variant Delta qui ressort », a expliqué le responsable de l’ARS. « Moins de 10% d’entre eux ont un schéma vaccinal complet (2 doses) qui, pour certains, ne date pas forcément de 15 jours (avant contamination) », a-t-il ajouté, précisant que deux des trois patients Covid en réanimation dans le département étaient des cas de variant Delta.

Lundi, le premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé reporter d’un mois la levée des dernières restrictions sanitaires en Angleterre en raison de la progression du variant Delta. « Dans les zones les plus touchées, les contaminations doublent chaque semaine et le nombre d’admissions dans les hôpitaux anglais a augmenté de 50% en une semaine » a-t-il expliqué alors que le variant représente désormais plus de 90% des contaminations.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire