26 février 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Grève illimitée : le ras-le-bol des internes en médecine

Grève illimitée : le ras-le-bol des internes en médecineIls sont appelés à partir de mardi 9 décembre à une grève illimitée par l’Intersyndicale nationale des internes (Isni), leur principal syndicat, pour dénoncer ce qu’ils appellent la « dégradation des soins » et réclamer un meilleur statut.

« Vous arrivez interne à bac +6, avec des responsabilités importantes, et vous êtes payés au smic horaire… », soupire Romain. « Il n’y a pas d’heures supplémentaires, ajoute Cécile. Que je termine à 16 heures ou à 22 heures, vous serez payés exactement pareil. Et il est assez fréquent que je termine à 21 heures… »

Certains de leurs aînés, comme le Dr Rachel Bocher, chef du service psychiatrie à l’hôpital de Nantes, voient cette grève d’un œil bienveillant : « Ce qui est important, c’est de le soutenir pour leur dire de ne pas hésiter à faire grève, même si dans certains établissements il y aura des difficultés s’ils ne sont pas là… »

Les internes en grève pourront théoriquement être assignés et réquisitionnés par leur direction.

Lire aussi : Les maisons de santé sont-elles la principale solution contre les desserts médicaux

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS