Selon les instances le vapotage pour se sevrer du tabac n’est plus conseillé

Selon les instances le vapotage pour se sevrer du tabac n'est plus conseilléLe Haut Conseil de la santé publique (HCSP) estimait jusqu’à présent que la cigarette électronique pouvait «être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac».

Dorénavant, la cigarette électronique ne doit pas être proposée comme outil de sevrage du tabac par les professionnels de santé, faute de recul sur ses bénéfices et ses risques, estime le Haut Conseil de la santé publique dans un avis publié mardi 4 janvier.

Cet avis remplace un précédent daté de 2016, dans lequel le HCSP estimait que la cigarette électronique pouvait «être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac».

À CONSULTER >> Vapotage : des études ont montré une association entre les vapotages et la déficience mentale

La question divise la communauté médicale. D’un côté, les autorités sanitaires se montrent très prudentes : en juillet, l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) avait répété que les cigarettes électroniques pouvaient être “dangereuses” et devaient être réglementées. Mais, cette prudence est jugée coupable par les spécialistes de l’addiction. Ils soulignent que la cigarette électronique est infiniment moins dangereuse que le tabac et qu’à choisir, la première est préférable au second rapporte francetvinfo.fr

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS