21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Les trafics de téléphone portable en prison sont toujours très important

Les trafics de téléphone portable en prison sont toujours très importantPour s’évader, aidé d’un commando de professionnels, il est possible que Mohamed Amra ait pu utiliser un téléphone portable, normalement interdit en prison. La veille de sa fuite, survenue mardi 14 mai, un portable avait été retrouvé dans sa cellule, à Évreux (Eure).

Une dizaine d’autres ont été saisis aux Baumettes, à Marseille (Bouches-du-Rhône), lors de perquisitions de connaissance de Mohamed Amra. Ils sont en cours d’analyse.

À LIRE >> Quelles sont les propositions du ministre de la Justice aux syndicats après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire

Le téléphone portable est un objet du quotidien dans les prisons françaises. Il y a un mois, après des fouilles dans les cellules de trafiquants de drogue, le ministre de la Justice, Éric Dupont-Moretti, dressait ce bilan : « Les résultats sont importants : 63 téléphones portables saisis, 24 clés USB, 16 cartes SIM. » En tout, 53 000 téléphones portables ont été saisis en prison en 2023. Ils sont introduits par drones ou par les parloirs. Ainsi, ils peuvent alors servir aux trafics.

Par ailleurs, on ne peut pas dire que la sécurité des prisons soit optimal, loin de là. Les visiteurs sont-ils systématiquement fouillés, y compris les avocats ? Le constat est que 53 000 téléphones portables saisis, c’est presque un téléphone par prisonnier ! Une question doit encore est posé, car pourquoi les prions ne sont-elles pas équipées de brouilleurs afin de lutter contre l’invasion des téléphones portables en prison ?

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS