Fini la viande importée produite avec des antibiotiques de croissance dans notre pays

Fini la viande importée produite avec des antibiotiques de croissance dans notre paysÀ partir de vendredi 22 avril, fini la viande importée produite avec des antibiotiques de croissance dans notre pays. La pratique était déjà interdite en Europe, mais pas pour la viande importée.

On ne parle pas ici d’antibiotiques pour soigner, mais d’antibiotiques qui sont utilisés dans les trois quarts des pays du monde pour favoriser la croissance des animaux d’élevage. Protégés par ces traitements, contre les bactéries, ces volailles, bovin, porc, agneau, d’élevage, dépensent moins d’énergie pour lutter contre les infections, explique Jean-Yves Madec, directeur scientifique antibio résistance à l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, l’Anses, ce qui leur permet de grossir plus vite. Les éleveurs français et européens n’utilisent déjà plus ces antibiotiques de croissance depuis 2006.

À LIRE AUSSI >> L’étiquetage de l’origine des viandes et du lait devient obligatoire

Le problème surtout, c’est qu’utiliser des antibiotiques pour des animaux qui ne sont pas malades est un non-sens environnemental. Quand on répète que les antibiotiques ce n’est pas automatique, c’est aussi pour préserver l’efficacité de nos médicaments, car avec des traitements moins performants, on risque de pouvoir moins bien soigner de maladies bactériennes, que l’on soignait jusqu’ici comme des pneumonies ou la tuberculose.

Depuis 2010 cette consommation d’antibiotiques en médecine humaine a tendance à baisser en France, mais elle reste supérieure d’un tiers à celle de nos voisins européens.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS