Les abandons d’animaux sont en hausse et les adoptions sont en baisse

Les abandons d'animaux sont en hausse et les adoptions sont en baisseActuellement, 6 000 chiens et chats sont à adopter dans toute la France, la question financière est souvent un des arguments de l’abandon. «Les personnes vont me dire qu’elles n’ont pas les moyens de subvenir aux besoins de leur animal, soit pour des frais vétérinaires ponctuels parce que l’animal a eu un accident, soit à cause d’un changement de situation, comme une perte d’emploi.»

Autre solution proposée par la SPA : la famille d’accueil définitive. «C’est pour permettre à des animaux en échec d’adoption de trouver une famille», décrit Ninon Rueff. «Dans ces cas-là, la SPA prend en charge l’aspect vétérinaire lié à la pathologie de l’animal.» Un chien qui est depuis plus de deux ans au refuge fait partie du dispositif. «Ça nous permettrait aussi de libérer un box», plaide Ninon Rueff, responsable d’un refuge.

Pour faire de la place avant la traditionnelle vague estivale d’abandons, les 63 refuges de la SPA organisent un week-end de portes ouvertes, les 21 et 22 mai, après deux années marquées par la crise sanitaire. Lors des dernières journées organisées, en 2019 (soit avant la pandémie de Covid-19), près de 1 700 chiens et chats avaient trouvé un nouveau foyer.

À LIRE AUSSI >> La cruauté envers les animaux en forte hausse

Attention, un animal n’est pas un objet. Par exemple, on ne donne pas un chien à un enfant, pour lui faire plaisir, sachant que celui-ci ne pourra s’en occuper et que les parents non plus. Autre exemple, la question financière que l’animal pourra vous couter (vétérinaire, alimentation.) doit être réglé avant l’adoption et non ensuite.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS