TotalEnergies retenu pour le terminal méthanier flottant du Havre

TotalEnergies retenu pour le terminal méthanier flottant du HavreUn nouveau contrat pour le géant français. Un projet de terminal méthanier flottant de TotalEnergies a été retenu pour importer du gaz naturel liquéfié (GNL) au Havre, a annoncé la préfecture de la Seine-Maritime, vendredi 29 juillet, en pleine crise du gaz liée à la guerre en Ukraine.

Amarré au port du Havre, ce navire FSRU (unité flottante de regazéification) pourra injecter « environ 10 % de la consommation annuelle française », soit jusqu’à 5 milliards de m3 de gaz naturel, selon la préfecture. Il sera alimenté avec du gaz à partir de navires méthaniers provenant « possiblement de Norvège, d’Algérie, du Qatar, des États-Unis, du Nigeria, d’Angola, ou encore d’Égypte».

Les travaux sont censés débuter à l’automne 2022, pour un lancement en septembre 2023. Ce « projet de nature provisoire» aura « vocation à être démonté lorsque les tensions en matière d’approvisionnement auront été surmontées », avance la préfecture.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Les réservoirs de gaz français se remplissent à grande vitesse

La France s’alimente aujourd’hui par quatre terminaux portuaires d’importation de GNL (deux à Fos-sur-Mer, un à Montoir de Bretagne, et un à Dunkerque) et souhaitait sécuriser cet approvisionnement avec un nouveau terminal.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS