Interdiction de vendre des voitures neuves équipées de moteurs thermiques à partir de 2035

Interdiction de vendre des voitures neuves équipées de moteurs thermiques à partir de 2035Une décision historique pour le Parlement européen. Ce dernier a voté, ce mercredi 8 juin en session plénière, pour la proposition de Bruxelles de réduire à zéro les émissions des voitures et camionnettes neuves à partir de 2035.

Ainsi, seule la vente de véhicules électriques sera autorisée. Cette mesure a été adoptée à Strasbourg par 339 pour. Un vote serré en raison d’une farouche opposition de la droite, inquiète des conséquences pour l’industrie automobile, la première en termes d’emplois en Europe, et qui défendait plutôt une réduction de 90 % des émissions automobiles en 2035 , permettant de continuer la vente de véhicules hybrides.

«C’est incompatible avec l’accord de Paris» et compromet l’objectif européen de neutralité carbone en 2050, avait tempêté Pascal Canfin , président de la commission parlementaire de l’environnement, dénonçant la «radicalisation anti-Pacte vert» d’une droite victime du «lobbying intense» des industriels.

À LIRE ÉGALEMENT >> L’industrie française sera toujours à la traîne en Europe

Ces votes déterminent les positions des eurodéputés avant leurs négociations avec les États membres. Or, le texte central du plan, qui prévoit l’élargissement du marché des quotas d’émissions de CO₂ et la suppression progressive des quotas gratuits aux industriels, a été rejeté par 340 voix . Il sera renvoyé en commission parlementaire pour être réexaminé.

«Coup de tonnerre ! La majorité doit revoir sa copie en raison de règles pas assez ambitieuses. Le climat n’attend pas», s’est réjouie l’eurodéputée Karima Delli .

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS