21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Réforme de l’assurance-chômage : “il y a un troisième tour de vis très dur”, souligne l’économiste Michaël Zemmour

Réforme de l'assurance-chômage : Derrière les 3,6 milliards d’euros d’économies prévus grâce à la nouvelle réforme de l’assurance chômage lancée par le gouvernement, « il y a un troisième tour de vis très dur», souligne, mercredi 22 mai sur franceinfo, l’économiste Michaël Zemmour, enseignant chercheur à l’université Lumière Lyon 2 et chercheur associé à Sciences Po.

« On a déjà eu deux réformes de l’assurance-chômage qui ont réduit les allocations en moyenne de 20 % et même un peu plus pour certains publics», rappelle-t-il. « Aujourd’hui, on estime qu’environ quatre personnes sur dix au chômage perçoivent une allocation-chômage et on risque de passer encore en dessous. »

À LIRE AUSSI >> En Belgique, les prostituées vont avoir accès aux mêmes droits du travail

Michaël Zemmour souligne par ailleurs qu’en matière d’effet sur l’emploi, «à cette date, on n’a aucun retour des précédentes réformes». « Ce que l’on sait, c’est que ç’a appauvri les personnes concernées, les indemnités ont baissé et le nombre de personnes indemnisées a baissé, on le voit dans les chiffres de Pôle emploi. Mais, les effets sur le chômage, on ne les connaît pas, ils sont encore en train d’être évalués», explique-t-il.

L’économiste déplore le « coût social élevé» de ces réformes. « Les études économiques montrent que pour chercher un emploi stable et qui correspond à sa formation, cela demande des moyens. Priver les personnes de ressources, cela peut compliquer un retour à l’emploi stable», estime-t-il.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS